• Oeuvres exposées dans le cadre de Vitrine sur l'art

    Depuis quelques jours, j'ai la chance de voir 4 de mes oeuvres exposées au centre-ville de Montréal dans le cadre du projet Vitrine sur l'art.

    Je remercie la commissaire, Marie Perreault, pour son intérêt envers mon travail, ainsi que toute l'équipe de Vitrine sur l'art et Art souterrain.

    Mes oeuvres sont exposées dans les vitrines du 777 De LaGauchetière jusqu'à la mi-septembre.

    Je serai sur place lors de la visite guidée du 19 août 2018 pour rencontrer le public, de 13h à 17h.


    Les oeuvres qui ont été sélectionnées sont les suivantes : 

    Céline B. La Terreur
    Portrait de Sa Numinescence
    2017
    Photo : Richard-Max Tremblay
     
     

    Céline B. La Terreur
    Vive les femmes ! Rock On Girls !
    2006
    Photo : Alana Riley
     
     

    Céline B. La Terreur
    Lèvres rouges / Red Lips
    2006
    Photo : Alana Riley
     
     

    Céline B. La Terreur
    Vierge aux crânes
    2009
    Photo : Alana Riley
     

  • Nouveau portrait par Richard-Max Tremblay


    Photo : Richard-Max Tremblay


  • La collaboration avec Richard-Max Tremblay se poursuit

    Depuis 2015, je travaille en collaboration avec l'artiste Richard-Max Tremblay à un projet de performance photographique dans lequel nous explorons la notion d'identité.

    Ci-dessous, une photo inspirée du travail d'Irving Penn.


  • Lancement de "Pléiade de Lieux" à l'Union des écrivaines et écrivains Québécois

    Le lancement du livre "Pléiade de Lieux", célébrant les 25 ans de l'Académie québécoise de 'Pataphysique, dont je suis la Numinescence, aura lieu le 11 avril 2018 de 17h à 19h, à l'UNEQ (3492 Avenue Laval, Montréal, QC H2X 3C8, (514) 849-8540.

    Des performances sont à prévoir de la part de COZIC et de moi-même, lors du lancement.


    Cet ouvrage est en fait un livre d'art qui contient entre autres des oeuvres inédites de COZIC et un entretien avec Florent Veilleux. 

    J'ai contribué au travail d'édition de ce recueil, avec les 'pataphysiciens Gleason Théberge et Michel de Sévigné.


  • Le livre des 25 ans de l'Académie enfin disponible

    Le livre qui célèbre les 25 ans de l'Académie québécoise de 'Pataphysique est enfin disponible !

    Je suis fière de faire circuler cette information au sujet de cet ouvrage, sur lequel j'ai collaboré au travail d'édition, avec les 'Pataphysiciens et Michel Sévigny et Gleason Théberge, sous la direction de l'écrivaine Line Mc Murray, fondatrice de l'Académie québécoise de 'Pataphysique.

    Ce livre comprend des textes et des images/oeuvres inédites de Florent Veilleux, COZICClaude Frascadore, François Raymond, Linda Klieger Stillman, tous illustres 'Pataphysiciens (pour ne nommer que ceux-là). Un ouvrage magnifique à petit prix pour les amateurs de 'Pataphysique avertis !

    Avec cet ouvrage collectif, l’Académie québécoise de ’Pataphysique souligne ses 25 ans : 0,025 millénaire de convents hors du commun, qui sont avant tout des lieux d’émergence de solutions imaginaires. 

    Ce livre incarne l’esprit pataphysique de ces convents qui font réseau – pour ne pas dire « rhizomorhododendron » – avec les lieux choisis par chacun des 25 membres participant à son écriture. Pléiade de LIEUX donc que cet ouvrage collectif, telles les dépendances pataphysiques d’un Québec revu et revisité, ici et ailleurs, par LA science. (extrait de la 4e de couverture du livre).

    Le livre peut être acheté via différentes filières :

    Amazon.ca: https://www.amazon.ca/dp/0992131731

    Indigo.ca: https://www.chapters.indigo.ca/en-ca/books/pléiade-de-lieux-0-025/9780992131739-item.html

    site web PAB: http://potentialarchitecturebooks.com/pac002-pleiade-de-lieux

    issuu (extrait consultable): https://issuu.com/potentialarchitecturebooks/docs/9780992131739_redux

    Google Books (extrait consultable): https://books.google.ca/books?id=n19CDwAAQBAJ

    Pléiade de lieux : Académie québécoise de 'Pataphysique - 0,025 millénaire de solutions imaginaires (2018) Édition présentée par Sa Luminescence, Line Mc Murray, grâce aux soins des éditeurs Céline B. La Terreur, Michel de Sévigné, Gleason Théberge.  Montréal : Potential Architectural Books. 86 pages, pleine couleur.

    ***

    Céline B. La Terreur a été déclarée Sa Numinescence de l'Académie québécoise de 'Pataphysique et fière membre de cette académie depuis 2012.

    L'Académie québécoise de 'Pataphysique est une Société Savante francophone, fondée par l'écrivaine Line Mc Murray, qui regroupe écrivains, artistes, poètes et penseurs Québécois.  Parmi ses membres, soulignons la présence des artistes COZIC et Florent Veilleux, et le poète Raôul Duguay.

    Depuis 2016, l'artiste Céline B. La Terreur, en tant que Sa Numinescence, est à la tête de cette organisation, accueillant et organisant les convents de l'académie, à la demande de la fondatrice, Sa Luminescence

    La Pataphysique est la « science des solutions imaginaires qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité ». Ce qui signifie que :
     

    1. Les objets sont toujours décrits par leur virtualité c'est-à-dire leurs potentialités;

    2. Les linéaments, esquisses, brouillons, idées relatifs à ces objets sont inévitablement décrits par la potentialité de la potentialité;

    3. Les solutions imaginaires, les seules apte à décrire la réalité qui n'est que potentialités et niveaux de potentialités, compose LA Science, la seule science digne de ce nom considérant les exceptions et ne se contentant pas de généralités;

    4. Cette science se nomme la 'Pataphysique et se situe « au-delà » (étymologie grecque de « Pata ») de la physique et de la métaphysique, contraires qu'elle abolit de plus pour appliquer le principe d'équivalence des contraires, chacun des contraires étant une des faces virtuelles de la même chose.

     

    Pour plus d'information sur la science de la 'Pataphysique, consulter le site internet de l'Académie : 

    pataquebec.org


  • Fière membre du C.A. de Vidéographe

    Je suis fière d'annoncer que je suis désormais membre du conseil d'administration de Vidéographe.

    Membre de l'organisme depuis 2015 et membre active depuis un an, j'utilise les services de Vidéographe intensivement afin de réaliser mon projet de documentaire sur les Orphelins de Duplessis (projet étant soutenu par l'organisme dans le cadre de son programme de soutien à la création).

    Je connais Vidéographe depuis 1996, date du début de mes études en Studio Arts à l'Université Concordia.  C'est l'artiste Barbara McGill Balfour, qui m'enseignait alors le cours Women and the Fine Arts, qui m'a fait découvrir cette institution.

    À l'époque, elle présentait l'art de la vidéo comme un média important en lien avec l'art des femmes, qui était selon elle une forme d'art plus accessible et moins liée à la tradition masculine comme l'est la peinture ou la sculpture.  Elle insistait beaucoup sur l'importance entre art et société, et soulignait alors l'engagement de Vidéographe de distribuer et d'encourager les oeuvres vidéo de qualité à caractère social et expérimental.

    Vidéographe a soutenu des centaines de créateurs au fils de ses 46 années d'existence, par exemple les artistes Chantal Dupont, Sylvie Laliberté et les réalisateurs Pierre Falardeau et Robert Morin.

    On peut lire sur le site de Vidéographe qu'il s'agit d'un centre d’artistes voué à la recherche et à la diffusion de l’image en mouvement.  

    Leur collection compte plus de 2000 vidéos réalisées de 1971 à aujourd'hui et en 2016, Vidéographe a généré 778 diffusions d'oeuvres dans 49 pays.

    Je souligne que dans la dernière année, l'organisme a augmenté les droits versés au artistes et souhaite les augmenter davantage, considérant prioritaire que les artistes accèdent à des conditions de vie décente qui reflètent la valeur de leur travail et leur contribution à la société canadienne.

    En lien avec mes propres préoccupations artistiques, je souligne également que le centre a réaffirmé l'importance de l'engagement social et politique pour l'organisme.

    Je considère donc que je suis privilégiée de pouvoir contribuer au rayonnement de Vidéographe par le biais de mon implication dans son conseil d'administration.  Vidéographe est une institution qui offre un soutien de grande qualité aux créateurs, soutien qui se veut de plus en plus près des artistes dans les prochaines années.


    En montage à Vidéographe : Entrevue avec Ianik Marcil sur la situation des Orphelins de Duplessis en 2017


    videographe.org


  • Toujours représentée par Joyce Yahouda

    Je suis heureuse d'annoncer la poursuite de mon aventure avec la Galerie Joyce Yahouda.

    J'ai l'honneur de travailler avec Joyce, une femme extraordinaire, dès le tout début des activités de sa deuxième, la Galerie Joyce Yahouda, qui avait alors présenté mon solo Mouvances en 2002.

    Depuis, la Galerie Joyce Yahouda a exposé mon travail à chaque année, en m'offrant 7 expositions solo, plusieurs projets de commissariat et une participation à de nombreux événements spéciaux et expositions de groupe.

    Le soutien, l'énergie et l'amitié de Joyce ont été déterminants dans mon cheminement d'artiste et de femme.

    C'est lors d'une rencontre avec elle que nous avons confirmé notre désir de continuer à travailler ensemble.

    La Galerie Joyce Yahouda est en pleine métamorphose, et on peut s'attendre à être encore surpris par l'audace de Joyce, cette grande dame qui n'a pas froid aux yeux.


    Céline B. La Terreur
    Viol total de la personalité, performance (8 heures d'hypnose en continu)
    Présenté par la Galerie Joyce Yahouda
    Foire Papier12, 2012

     


  • Ianik Marcil se joint à moi afin d'aider les Orphelins de Duplessis

    Dans le cadre de mon projet en cours avec les Orphelins de Duplessis, j’ai contacté Ianik Marcil afin de lui demander s’il aurait bien la gentillesse de joindre sa voix à la mienne afin d’aider ces victimes dans leur lutte pour obtenir justice et reconnaissance.  Il a généreusement accepté.

    Ianik Marcil est souvent décrit comme étant un économiste spécialisé en innovation, transformations sociales, justice économique et économie des arts et de la culture. 

    Il s’intéresse notamment à la violence économique et technologique et aux liens entre arts, technologie et économie. Tous les dimanches, Ianik Marcil propose une recension critique d'essais de sciences humaines et sociales ou de philosophie pour mieux nous aider à décoder notre monde et ses défis - et réfléchir aux solutions qui s'offrent à nous. 
    (lu sur le Huffingthon Post)

    Figure publique estimée et respectée, on peut lire régulièrement Ianik Marcil dans l’Itinéraire, le Richochet, le Journal de Montréal et l’entrendre régulièrement à la radio de CIBL.

    Il m’a livrée une entrevue poignante, pleine d’empathie, dans laquelle il affirme :

    J’ai fait des calculs rapides, et on pourrait estimer, si on estime qu’il y a,  environ, 10 000 Orphelins qui pourraient bénéficier de ce soutien, pour un revenu viable, d’environ une dépense de 85 à 90 millions de dollars par année, pour le Gouvernement du Québec.

    C’est-à-dire que jusqu’à leur mort, on assure, que tous les Orphelins de Duplessis reçoive, bénéficient de ce niveau de bien-être économique et matériel qu’on considère digne pour une personne.

    Ça peut paraître beaucoup de sous.

    Admettons qu’on arrondit ça à 100 millions de dollars par année.

    Le budget de l’État du Québec, c’est 100 milliards par année.

    Donc ce 100 millions-là, c’est 0,1% du budget annuel, du Gouvernement du Québec.

    C’est donc peu de chose.

    C’est quelque chose qu’on peut se permettre, collectivement.

    Oui, je sais, c’est beaucoup de sous, et il y a beaucoup de besoins, dans la société, mais compte tenu de la dette morale que nous avons collectivement envers eux, ça représente très peu, pour un État, ça représente très peu pour nous, collectivement.


  • Chanteuses et pirates chez Max

    Une autre journée splendide dans l'atelier de notre cher ami Richard-Max Tremblay... Merci Max !

    Note : Ces photos ont été prises devant les magnifiques tableaux de Max, qui seront exposés très prochainement à la
    Galerie Division,
    2020 rue William (Griffintown), H3J 1R8 
    (métro Georges-Vanier ou Lionel-Groulx)
    à partir du 21 janvier 2017...

    Vernissage le 21 janvier à 15h

    Une exposition à ne pas manquer !





    Photo : Richard-Max Tremblay


    Photo : Richard-Max Tremblay


    Photo : Richard-Max Tremblay

     


    Photo : Richard-Max Tremblay


    Photo : Richard-Max Tremblay


  • La collection d'oeuvres d'art de Richard-Max Tremblay

    Depuis janvier 2016, je travaille avec Richard-Max Tremblay à la classification, à l'archivage et à l'organisation de ses oeuvres comme photographe et peintre.  Mais aussi, à la documentation de sa collection d'oeuvres d'art.  Voici quelques favoris que je partage ici, avec l'aimable permission de Max.

    1. Betty Goodwin 
    Page de carnet, encre et peinture sur papier, 1984

     

    2. Christo
    Morceau de tissu original du Pont-Neuf, 1985

     

    3. FAUX Pavel Mansouroff
    (il faut demander à Max l'histoire derrière ce dessin)

     

    4. Hiroshige
    Night Rain at Karasaki, gravure sur bois, 1830



This website is created and hosted by Website.com's Site Builder.